ENG  

Voici un garçon qui n'en finit pas de surprendre.


Le voici de retour avec un quatrième volet de l'aventure Luis Francesco Arena, désormais flanqué de ses deux inséparables acolytes François Pierre Fol et Yohan Landry (qui jouent également avec Le Prince Miiaou.


Le trio a posé ses valises dans un petit village de Charente-Maritime entre 2 tournées, pour récolter le fruit de 2 ans de composition pour le moins productifs. Sous l'impulsion du trio, les morceaux de Luis gagnent en force et en ampleur, les rêveries folk des premiers opus laissent cette fois la place à une écriture plus directe, plus urgente, comme un plaidoyer à un interlocuteur omniscient.


L'auteur compositeur s'autorise de nouvelles expérimentations ("Break the spell"), le basse / batterie se fait plus présent, les tempos plus soutenus, donnant à l'ensemble une nouvelle dynamique, mêlant comme si de rien n'était les parties douces et introspectives aux phases plus enlevées, grandioses et fédératrices.


Toujours teintés de cette douce mélancolie présente depuis le premier album, "Stars and Stones" réserve son lot de surprises, de l'intro de "90 days" avec ses teintes jazzy à l'expérimentation électronique de "Gold".


La voix de Luis se fait plus assurée, plus habitée. C’est d’ailleurs ce qui séduit d’emblée : la force de ce chant, cette manière bien à lui de poser les paroles, de se couler au creux des oreilles pour se rendre attachante et précieuse. Lui qui forma à 15 ans Headcases, trublion angoumoisien fan de Jesus Lizard et Nirvana. Assagi alors ? Que non. En même temps qu’il faisait hurler sa guitare, il montait en parallèle cette formation plus folk, conscient des vertus cardinales de sa voix. Et puis aussi parce que traînent dans on salon les albums de Nick Drake ou Elvis Costello. Des voix et des compositions.


Sans doute pas par hasard non plus que le bonhomme a traîné ses guêtres avec Ken Stringfellow, le Posies maître en matière de compositions, de voix et de guitares.


Voici donc un quatrième album qui confirme la créativité et le potentiel d'un artiste qui sur scène ou en studio, a toujours su préférer les rencontres aux certitudes, les questionnements aux idées reçues. A votre tour d'être surpris.