Live report

House show

Paris 2010-09-01


On the way to the UK we were invited to make a stop in Paris to play an acoustic show at a friend's place. We had prepared a special set for the occasion, with a limited drumkit, and slight changes to the songs. The preparation was a  very interesting process that ended up to add a lot of soul to the interpretation of the songs, with for instance, the intensive work on vocal harmonies by François-Pierre and Yohan. We delivered the songs to a crowd of around 15 people packed up in the small living room in which we were playing . Apparently everybody loved it, we had lots of praises from all the people individualy, but none of them bought a damn record. Some of the people here had it already, so they're excused... But what about the others? let's make myself clear: This is a free gig, we don't get any fee from this, we just give something to the people, and expect some kind of exchange...  i did like 3 or 4 house shows solo in the last three years, and the audience never behaved this way. What bothers me these days, is the apprehension of culture by the young generation. Like everything is a due to them. Like Entertainment / Culture is a free thing. You download everything for free on the internet, music, movies, everything. Even at shows some people are surprised to see they have to pay to attend it... Guys... On the day when all the artists are down in the grave, you will cry like babies and will beg like dogs to get what you consider now as a due... Not mentioning the fact that there was even musicians in the audience... Shit, what a strange world we're living in...
 Am i taking things too seriously? Still it was good fun, and great to be back again as a three-piece anyway.


Celtic pub

Tarbes 2010-08-27

Me voici maintenant à Tarbes au Celtic pub, célèbre institution tout du moins dans ces pages de tour report. Si le bar n'est pas plein, on s'en approche de très près ce soir. Mise à part deux ou trois hurluberlus n'ayant pas tellement l'habitude des lieus culturels, les gens sont attentifs et chaleureux. C'est pour moi un immense plaisir. Une charmante jeune femme me demande de jouer "Reversed Figures" une vieille chanson d'Headcases que je n'ai pas du jouer depuis au moins quatre ans. Mise à part quelques bribes, les paroles sont devenues totalement étrangères à mon cerveau. C'est pourquoi en toute logique, je l'invite à chanter, ce qu'elle fera timidement mais de façon bien touchante. Merci mademoiselle! Autre demande en fin de set, une reprise de Nirvana. Steve chanteur de Subcity stories (avec qui nous projetons de sortir un split CD avec mon autre groupe Pegazio), viendra s'occuper du chant pour cet exercice. Il choisit une chanson de David Bowie "Where did you sleep last night" reprise par Nirvana. En ce qui me concerne, l'enchaînement des accords est plus qu'approximatif mais l'intention est là. Au stand pas mal de disques vendus. Oh mais dîtes moi c'est la fête ici?! Armé de courage, je décide cependant de prendre la route en direction de Bordeaux où je dormirai ce soir. Voyage silencieux et fantomatique composé en majorité de la traversée interminable des Landes. Good night folks.


La chambre d'amour

Anglet 2010-08-25


Me Voici à Anglet de nouveau invité par les joyeux lurons de La Souche Rock. Le cadre est hors du commun, je me trouve sur un immense portique en plein air avec à 10 mètres sur ma gauche l'océan. Le soleil brille. Pendant les balances, un allemand ayant plutôt l'allure et l'apparence du bon vieux kéké italien (chemise ouverte, bronzé, brun au cheveux longs, Raybans de rigueur, et collier en argent à l'appui), la petite trentaine, vient à 30 centimètres de mon nez pour entretenir un monologue équivalant à une sorte de vive masturbation dégoulinante d'orgueil et d'auto complaisance. Le mec essaie par tous les moyens de trouver l'organisateur car il a pour projet de venir jouer l'année prochaine, tous les soirs de l'été. Fuck OFF for God's sake !!! Anglet est certainement une des zones les plus touristiques de France au mois d'août. Le public est donc familial, pour la plupart, des gens venus par hasard au grès de leur promenade. Pas mal de soucis techniques de la part de l'ingénieur du son, les retours se coupent de temps en temps... Tout cela n'est pas si grave dans le fond. Pas mal de disques vendus à la fin du concert, les gens sont contents et l'air est bon.


le saint des seins

Toulouse 2010-08-24

imagine a big solo rehearsal.  It was good to meet the guys from Kicking rds though.


Place de l 'église

St Georges de Didonne 2010/07/28

Après trois jours intenses passés en studio à la campagne à Planchas près d' Angoulême avec Mez notre ingé son, nous voilà tous les quatre à St Georges de Didonne. Je connais très bien cet endroit puisque mes grands parents et une partie de ma famille y vivent. J'y est passé tous les étés de mon enfance. C'est plutôt rigolo de se retrouver à jouer sur cette place où je venais tous les lundis chaque été pour le marché au disques... Difficile pour nous de sortir de l'enregistrement et de se mettre brusquement dans l'état d'esprit "concert", mais tout cela se fait petit à petit au fur et à mesure du concert. Notre setlist est plutôt aléatoire, pour le plus grand plaisir de Mez qui cale ses effets par rapport à l'ordre des chansons... Après tout, tout le monde est en vacances ici, où est le problème? Les gens sembles surpris et apprécient d'entendre quelque chose dont ils n'ont pas l'habitude en période estivale. Quinze disques vendus à la fin du concerts, des échanges intéressants avec des gens du publics... En route pour une nuit de sommeil bien méritée...Everything is aaaaaaaaaaaaaaaaalright.


festival Rire et Rock

Cognac 2010/06/26

"First i didn't want to be a part of it, til they got me what i really deserved..." Lights Out.


Fête de la musique

Biarritz 2010/06/21

The Rocks, The ocean, The sirens, The guitar, You and Me, melting into strange and nice melodies.


Square St André / orga Dino La Nef + Ken Stringfellow

Angoulême 2010-06-12

Ce soir nous jouons dans notre fief, Angoulême. La Nef à m'a donné carte blanche pour la soirée, i'm a proud and lucky lucky boy... C'est d'autant plus symbolique pour moi que ce sera le dernier concert de La Nef organisé par Jean-Louis Ménanteau, directeur et fondateur de cette salle prestigieuse, qui a décidé de mettre les voiles après 20 ans de bons et loyaux services... J'ai donc décidé de faire un concert en trio et d'inviter mon ami Ken Stringfellow qui devrait vous être familier si vous suivez ce journal de bord de temps en temps. La soirée se passe dans un cadre magnifique, le square St André qui se trouve juste au bord d'une somptueuse église. Nous avons la chance d'être épargnés toute la soirée par la pluie qui tombe à torrent à quelques kilomètres du plateau. As i said im a lucky lucky boy... 

Une centaine de personnes sont au rendez-vous, pas mal de têtes connues que je n'avais pas revu depuis des lustres. Il aurait fallu que cette soirée dure deux jours pour que je puisse discuter un peu avec tout le monde. On est tous très heureux d'être ici ce soir et je pense que le concert s'en est ressenti, ce malgré les caprices récurrents de mon sampler qui a manifestement décidé de bouder le soirée... Aussitôt après notre set on laisse place à Ken, un peu fatigué par son emploi du temps de ministre mais qui assure quand même, comme à son habitude. Après quelques morceaux en solo, nous le rejoignions sur scène pour cinq de ses nouvelles compositions. Ken au piano, Yohan à la batterie, François-Pierre au violoncelle, et moi même à la basse. Ken nous avait auparavant envoyé des démos de ces morceaux via internet, que nous avions plus ou moins répété chacun dans notre coin. Hé oui c'est ça les années 2010! Sur scène pas d'anicroches tout se passe comme sur des roulettes, ken est très content. Charlotte qui travaille à la Nef nous rejoint sur scène pour une sorte de duo chanté avec Ken sur une de ses compos très country classique, plutôt rigolo...
La soirée se clôture avec la diffusion du film "One trip some noise" qui dresse un portrait du rock actuel aux Etats-Unis. J'avoue ne rien avoir vu, j'avais besoin de décompresser après ces deux concerts.... Cette soirée était vraiment chouette je remercie encore La Nef et le public d'avoir permis que la magie opère. La fête va continuer dans nos esprits pendant encore longtemps.